Prévention des inconforts vaginaux

Les inconforts vaginaux peuvent s’avérer très gênants, affectant votre vie sexuelle et la qualité de votre vie en général. Dans la plupart des cas d’inconfort vaginal, il est difficile d’en déterminer la cause exacte. Certaines femmes ont tendance à développer plus d’inconforts que d’autres. Vous trouverez, ci-dessous, des lignes directrices sur comment vous pourriez prévenir les inconforts vaginaux; toutefois, celles-ci ne sont pas infaillibles.

Hygiène

L’hygiène vaginale peut contribuer à la prévention d’inconforts vaginaux. Il faut surtout savoir que des habitudes d’hygiène inappropriées peuvent causer plus de tort que l’absence totale d’hygiène – en raison de l’effet agressif du savon ordinaire et des détergents. Plutôt que d’utiliser du savon qui peut endommager la couche protectrice de la peau et causer de l’irritation, il vaut mieux choisir un produit naturel qui contient des ingrédients doux qui n’altéreront pas la valeur du pH de la zone intime et ne supprimeront pas la surface protectrice de la peau.

Vous devriez utiliser un nettoyant intime qu’une seule fois par jour – si vous ressentez le besoin de vous doucher plus souvent, par exemple, après un entraînement ou lors d’une journée chaude, lavez-vous à l’eau ordinaire. N’oubliez pas qu’utiliser de l’eau tiède pour laver votre zone intime est tout à fait suffisant. Lorsque vous vous asséchez, tapotez doucement la zone intime à l’aide d’une serviette douce et propre. Si vous voyagez ou si vous ressentez le besoin de vous rafraîchir plusieurs fois par jour pendant vos règles, vous pouvez utiliser des lingettes intimes.

Lorsque vous allez à la toilette, essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière – faire le contraire peut causer un transfert de bactéries de la zone anale à la zone vaginale et provoquer une infection.

Comportement sexuel

L’emploi de contraceptifs vous protège seulement contre la grossesse – voilà pourquoi il est si important d’utiliser un condom tout au long de la relation sexuelle. Gardez à l’esprit le fait que le risque de vaginose bactérienne est plus élevé chez les femmes qui changent souvent de partenaire.

Allouez suffisamment de temps pour les préliminaires. Ça n’est pas seulement pour créer l’ambiance désirée, mais également pour permettre à votre vagin de se lubrifier adéquatement afin d’éviter la friction pendant la pénétration. Si vous présentez une sécheresse vaginale, utilisez un hydratant ou lubrifiant vaginal pour apprécier des relations sexuelles sans douleur et éviter d’endommager vos tissus.


"Il faut surtout savoir que des habitudes d’hygiène inappropriées peuvent causer plus de tort que l’absence totale d’hygiène – en raison de l’effet agressif du savon ordinaire et des détergents."


Serviettes et tampons

Les serviettes sanitaires et les tampons devraient être changées toutes les 3 à 4 heures afin d’éviter l’irritation causée par le contact prolongé du sang menstruel avec la peau ou l’intérieur du vagin. Il en va de même pour les protège-dessous – même s’ils semblent être la solution parfaite pour rester « fraîche » toute la journée, n’oubliez pas qu’ils empêchent votre peau de respirer, augmentant les chances d’irritation et d’infection. Si vous portez des protèges-dessous tous les jours, assurez-vous de les changer à intervalles de quelques heures.

Vêtements

Évitez de porter des vêtements serrés comme les jeans filiformes, les leggings et les shorts pour de longues périodes de temps. Les tissus qui collent au corps, surtout s’ils ne sont pas faits de matériaux naturels, causent de la friction et de la chaleur et réduisent la circulation d’air dans la région intime – tous des facteurs qui contribuent à créer un environnement parfait pour la prolifération des microbes.

La même règle s’applique pour les choix de sous-vêtements. Optez pour les tissus naturels, comme le coton, plutôt que les synthétiques.

Épilation

Que vous choisissiez de vous raser ou de vous épiler à la cire, ou avec une crème épilatoire ou autre, la peau sensible de la zone intime est à risque d’irritation. Pour éviter l’inconfort, hydratez votre peau avant le traitement et appliquez un produit naturel apaisant par la suite.

Autres conseils

Évitez les lieux de baignade, comme les piscines publiques, les bains tourbillons, Jacuzzis, etc. Évitez aussi d’utiliser des produits (lotions, gels de douche, aérosols vaginaux, etc.) qui contiennent de puissants détergents, des produits chimiques, des fragrances, des colorants ou des agents de conservation qui pourraient agir en tant qu’irritants ou allergènes.

En guise de prévention, ou lorsque les symptômes des inconforts vaginaux font leur apparition, utilisez des produits contenant des prébiotiques. Les prébiotiques favorisent la croissance des bonnes bactéries, aidant ainsi à conserver une flore vaginale équilibrée.