Inconforts vaginaux – ai-je vraiment besoin de consulter un médecin?

La liste complète des inconforts vaginaux est longue et va des pertes et des odeurs jusqu’à la douleur pelvienne. Certains de ces symptômes sont le signe d’un problème mineur qu’on peut résoudre avec un produit en vente libre, tandis que d’autres exigent une attention médicale et un traitement approprié. Jetez un coup d’œil aux inconforts vaginaux les plus répandus et aux critères qui pourront vous aider à décider si vous devez fixer un rendez-vous avec votre médecin.

Changements au niveau des pertes

Les pertes sont normalement claires, blanches ou jaune pâle, collantes ou élastiques, variant en quantité et en consistance selon divers facteurs comme votre cycle menstruel, si vous êtes enceinte ou si vous avez des relations sexuelles. Toutefois, si vous remarquez des changements importants et soudains de vos pertes, comme la couleur, la consistance (p. ex. les pertes épaisses ressemblant au fromage cottage sont un signe d’infection à levures) ou la quantité (même si la quantité des pertes augmente lors de l’ovulation ou quand vous êtes excitée sexuellement, de plus grandes quantités que d’habitude de pertes pourraient être un signe que vous développez une infection), vous devriez consulter un professionnel médical.

Odeur

Même si c’est vrai que chaque vagin a une odeur distincte, tout ce qui sent significativement différent qu’à l’habitude pourrait s’avérer inquiétant. Certains types d’odeurs sont caractéristiques de certaines infections – par exemple, l’odeur de poisson est caractéristique de la vaginose bactérienne.

Démangeaisons

Les démangeaisons peuvent se développer en tant que symptôme d’infection comme la vaginose bactérienne ou la candidose, mais elles peuvent aussi être un signe d’irritation ou de réaction allergique, causée, par exemple, par des condoms ou un aérosol vaginal. Dans ce cas, un produit naturel apaisant peut aider à soulager l’irritation tout en aidant la peau à récupérer.


"Les inconforts vaginaux peuvent avoir plusieurs causes, dont certaines sont plus sérieuses que d’autres."


Sensation de brûlure

Tout comme pour les démangeaisons, la sensation de brûlure peut être un signe d’infection ou un effet secondaire de l’irritation. Si vous utilisez un produit comme une lotion ou un aérosol vaginal et que vous ressentez une forte sensation de brûlure après l’application, assurez-vous d’éliminer tous les résidus en vous lavant le plus rapidement possible dans le but de minimiser l’irritation.

Douleur

Une douleur lors de la miction pourrait être indicative d’une infection urinaire ou d’une infection vaginale. La douleur qui survient pendant les relations sexuelles peut également être un signe d’infection, ou elle pourrait indiquer que vous souffrez d’endométriose, mais plus souvent qu’autrement, il s’agit d’un effet secondaire de la sécheresse vaginale. Ceci survient la plupart du temps pendant la ménopause, quand les taux d’œstrogènes sont faibles, causant l’amincissement des tissus vaginaux qui perdent de leur élasticité et de leur lubrification naturelle. Lorsque le vagin n’est pas suffisamment lubrifié, la pénétration peut causer de la friction et endommager les tissus. Il peut en résulter de la douleur, voire une infection. Si vous souffrez de sécheresse vaginale, essayez de soulager les symptômes en utilisant un hydratant ou un lubrifiant vaginal. Un hydratant est appliqué quotidiennement et vous offre un effet à long terme, soulageant ainsi la douleur et la friction, tandis que le lubrifiant est utilisé avant les relations sexuelles et son effet est de plus courte durée.

Les inconforts vaginaux peuvent avoir plusieurs causes, dont certaines sont plus sérieuses que d’autres. Si vous remarquez un des symptômes que nous avons mentionné ci-dessus ou tout autre symptôme inhabituel, vous pouvez toujours contacter votre médecin pour discuter du traitement approprié.